Le rythme de la progression doit s’accélérer pour réaliser les objectifs de développement durable, d’après le dernier rapport de progression des Nations Unies

New York, le 17 juillet – Si le monde veut éradiquer la pauvreté, aborder les changements climatiques et construire des sociétés pacifiques et ouvertes à tous d’ici à 2030, les parties prenantes clés, y compris les gouvernements, doivent mener la mise en œuvre des objectifs de développement durable (ODD) à un rythme plus rapide, nous dit le dernier rapport de progression sur les ODD lancé aujourd’hui par Antonio Guterres, le Secrétaire général des Nations Unies.

En se basant sur les dernières données disponibles, le Rapport annuel sur les objectifs de développement durable nous présente une vue d’ensemble des efforts réalisés à ce jour pour une mise en œuvre à l’échelle mondiale, en soulignant les domaines de progression et les domaines pour lesquels des actions en plus grand nombre sont requises pour s’assurer que personne ne soit laissé de côté. Le rapport de cette année montre que si des progrès ont été réalisés au cours de la dernière décennie dans tous les domaines du développement, le rythme de progression a été insuffisant et les progrès ont été inégaux pour pouvoir respecter pleinement la mise en œuvre des ODD.

“La mise en œuvre a commencé, mais l’horloge tourne”, a affirmé Mr Guterres. “Ce rapport montre que le taux de progression dans de nombreux domaines est bien trop lent pour permettre ’atteindre les cibles d’ici à 2030.”

En dépit des progrès, une accélération est requise

Bien que près d’un milliard de personnes aient échappé à la pauvreté extrême depuis 1999, près de 767 millions restent démunies en 2013, dont une majorité vit dans des situations fragiles. En dépit de progrès importants, un nombre élevé et alarmant d’enfants de moins de 5 ans sont toujours affectés par la malnutrition. En 2016, on estime que 155 millions d’enfants de moins de 5 ans avaient un retard de croissance (petite taille par rapport à leur âge). Entre 2000 et 2015, le ratio mondial de mortalité maternelle a diminué de 37 % et le taux de mortalité des moins de 5 ans a décru de 44 %. Cependant, 303 000 femmes décédaient au cours de leur grossesse ou leur accouchement et 5,9 millions d’enfants de moins de 5 ans décédaient dans le monde en 2015.

Dans le domaine de l’énergie durable, bien que l’accès à des combustibles et des technologies propres pour cuisiner ait augmenté de 57 % en 2014, contre 50 % en 2000, plus de 3 milliards de personnes n’avaient pas accès à des combustibles et des technologies propres pour faire la cuisine, ce qui a conduit à un nombre de décès estimé à 5,3 millions en 2012.

De 2015 à 2016, l’Aide publique au développement (APD) a augmenté de 8,9 % en termes réels et s’est établie à 142,6 milliards de dollars, atteignant ainsi un nouveau sommet. Mais l’aide bilatérale aux pays les moins avancés a diminué de 3,9 % en termes réels.

 

Les progrès sont inégaux

Les bénéfices associés au développement ne sont pas également partagés. En moyenne, les femmes consacrent près de trois fois plus de temps que les hommes à des soins et des travaux domestiques non rémunérés, d’après des données portant sur la période 2010-2016. Les pertes économiques attribuables aux catastrophes naturelles atteignent maintenant une moyenne de 250 milliards à 300 milliards de dollars par an, les pays petits et vulnérables étant impactés de manière disproportionnée. Bien que le taux mondial de chômage ait diminué de 6,1 % en 2010 à 5,7 % en 2016, les jeunes étaient près de trois fois plus susceptibles que les adultes d’être sans emploi. En 2015, 85 % de la population urbaine utilisait des services d’alimentation en eau potable gérés en toute sécurité, contre 55 % seulement de la population rurale.

“Autonomiser les groupes vulnérables est essentiel pour mettre fin à la pauvreté et promouvoir la prospérité pour tous, partout”, a indiqué Mr. Wu Hongbo, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies pour les affaires économiques et sociales.

Exploiter la puissance des données

Un suivi effectif des progrès réalisés vers les ODD nécessite des données accessibles, fiables, actualisées et ventilées à tous les niveaux, ce qui représente un défi majeur aux systèmes statistiques nationaux et internationaux. Bien que la disponibilité et la qualité des données se soient régulièrement améliorées au fil des années, la capacité statistique doit être encore renforcée à travers le monde. La communauté statistique mondiale travaille sur la modernisation et le renforcement des systèmes statistiques afin que ces derniers puissent aborder tous les aspects de la production et de l’exploitation des données pour les ODD.

À propos du rapport

Le Rapport sur les objectifs de développement durable 2017 est l’examen annuel des progrès mondiaux et régionaux réalisés vers ces objectifs. Ce rapport est basé sur les dernières données disponibles relatives à une sélection d’indicateurs du cadre mondial d’indicateurs sur les objectifs de développement durable, préparées par le Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies, avec des contributions provenant d’un grand nombre d’organisations internationales et régionales.

Pour de plus amples informations concernant le Rapport sur les objectifs de développement durable 2017, veuillez visiter le site web : http://unstats.un.org/sdgs

Contact médias

Département de l’information des Nations Unies

Francyne Harrigan, M : +1 (917) 428-7505 | E : harriganf@un.org

Sharon Birch, T : +1 (212) 963-0564 | E : birchs@un.org

Pour de plus amples informations, veuillez visiter le site web : www.un.org/sustainabledevelopment

ou suivez-nous sur Twitter à @GlobalGoalsUN et sur Facebook à www.facebook.com/globalgoalsUN.