Initiative locale « L’heure pour la planète »

Personnel des Nations Unies Rabat

Personnel des Nations Unies Rabat 

Membres du Club des Droits de l'Homme, lycée AbiDar Elghifari, Rabat

Membres du Club des Droits de l’Homme, lycée AbiDar Elghifari, Rabat

Photos prises le vendredi 28 mars par le CINU Rabat pour marquer la Earth Hour : « l’heure pour la planète » à la demande du World Wildlife Fund (WWF) ET en appui aux préparatifs du Sommet sur les changements climatiques.

Ces photos ont été prises suite à une sensibilisation du staff des Agences situées dans le compound des Nations Unies à Rabat (UNDP, UNFPA, UNWOMEN et UNDSS) et des étudiants membres du club des Droits de l’Homme au sein du Lycée Abi Dar Elghifari à Rabat, sur la nécessité de participer à « l’heure pour la planète » en éteignant les lumières des bureaux et foyers le samedi 29 mars 2014.

Célébration de la Journée internationale de commémoration des victimes de l’esclavage et de la traite transatlantique des esclaves

Dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de commémoration des victimes de l’esclavage et de la traite transatlantique des esclaves, observée chaque année le 25 mars, et de la célébration du 20ème anniversaire du projet « La route de l’esclave », plusieurs activités ont meublé le programme de cette célébration à Rabat.

SONY DSC

SONY DSCLa commémoration de la journée a commencé au siège de la Faculté des Sciences Juridiques, Economique et Sociales Rabat-Agdal, qui a abrité le 24 mars 2014 une conférence-débat sur la thématique « L’esclavage à l’épreuve du temps », organisée conjointement par le Centre d’Information des Nations Unies pour le Maroc, le Bureau Multi-pays de l’UNESCO pour le Maghreb et la Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociale Rabat-Agdal.

Après les mots d’ouverture du Doyen de la Faculté, du CINU et du Bureau de l’UNESCO, la vidéo « Routes de l’esclave : une vision globale » fut projetée. Cette conférence a été animée par quatre professeurs universitaires : M. Miloud Loukili, politologue, professeur à la Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales Rabat-Agdal a assuré la modération ; M. Khalid Chgraoui, historien, anthropologue, professeur à l’Institut des Etudes Africaines, a abordé la thématique de l’esclavage au vue de l’histoire et de l’anthropologie ; Mme Boutaina BENSALEM, docteure en anthropologie, a partagé avec l’assistance son regard de politologue ; et finalement, M. Zakaria Abouddahab, vice-doyen de la Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales Rabat-Agdal dont l’intervention a pour intitulé est « Le Maroc l’Africain, le Maroc l’Atlantique : nouvelles voies, nouveaux horizons ».

Cette conférence a été suivie d’un débat avec l’assistance (étudiants et professeurs) ayant partagée diverses réflexions, et propositions avec les intervenants et les organisateurs. A l’issue de cet évènement, un groupe d’étudiants a rédigé un projet de déclaration contre l’esclavage et en a donné lecture.

Cette conférence-débat fut clôturée par un spectacle musical de battement de tambours assuré par 2 étudiants ivoiriens et un étudiant malgache.

SONY DSC

L’après-midi, une trentaine de lycéens du Lycée Hassan II ont participé à un concours de dessin et de peinture sur la thématique de l’esclavage et de la traite transatlantique, sous la supervision de professeurs d’Arts plastiques. Aussi, une vingtaine d’élèves ont assisté à une session d’information sur La route de l’esclave et l’esclavage. Ces deux actions ont été organisées par le CINU et l’UNESCO. Les trois premiers gagnants du concours ont reçu des trophées de la part des organisateurs.

SONY DSC SONY DSC

Célébration de la Journée Internationale de la Femme 2014

SONY DSC

Dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de la femme 2014, le CINU Rabat a organisé le 14 mars, conjointement avec Amnesty et l’UNFPA une session d’information au profit des jeunes membres du Club des Droits de l’Homme au sein du Lycée Abi Dar Elghifari à Rabat.

SONY DSC

Après une introduction par le CINU et Amnesty sur les thématiques des Droits de la femme, l’égalité des sexes et la discrimination à l’égard des femmes, les élèves ont travaillé en trois groupes pour identifier les formes de discrimination à l’égard des femmes qui continuent à sévir au Maroc. Par la suite, une jeune du réseau des éducateurs pairs Y-PEERS d’UNFPA a assuré une formation sur la santé sexuelle et reproductive et son lien avec les OMD et l’égalité des genres à travers des jeux de rôle et un jeu « mythes et réalités » pour corriger les idées reçues sur les IST/ VIH.

SONY DSC

Les volontaires au Maroc célèbrent la Journée internationale du bonheur

A l’occasion de la Journée internationale du bonheurFrance Volontaires et le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) au Maroc organisent un «Café-volontariats» afin d’analyser les facteurs qui contribuent au bonheur et au bien-être des sociétés, ainsi que des citoyens. L’activité, en forme de rencontre et de débat, aura lieu le 20 mars 2014 à 18h à l’Espace Associatif (55, App1, Rue Oued Moulouya, Rabat 10000, Maroc).

cafe_jb350

Lors de la rencontre, le Haut-Commissariat au Plan (HCP) présentera les principales conclusions de l’Enquête Nationale sur le Bien-être au Maroc, qui rentre dans le cadre des travaux du HCP sur le progrès social mesuré par le bien-être et la qualité de la vie. Ensuite, le débat sera lancé sur l’importance de trouver des approches innovantes afin de mieux mesurer le bien-être de la population, ainsi que sur le lien existant entre le bonheur et l’engagement volontaire.

Cette collaboration entre France Volontaires et le programme des Volontaires des Nations Unies, inscrite dans le cadre du projet régional « Volontariat de la Jeunesse Arabe pour un Meilleur Avenir », cible notamment les jeunes marocains et les jeunes volontaires internationaux. L’objectif de cette rencontre est d’encourager un dialogue ouvert sur les discussions internationales relatives aux nouveaux indicateurs de développement humain et durable, ainsi que de mettre en évidence le lien entre le bien-être et l’engagement civique et volontaire. L’entrée est libre et gratuite.

La Journée internationale du Bonheur

En 2012, grâce à l’initiative du Gouvernement du Bhoutan, plus de 500 hauts fonctionnaires et représentants d’organisations de la société civile se sont réunis au siège des Nations Unies, pour discuter de nouveaux moyens de mesurer le bonheur en allant au-delà d’un paradigme purement économique. L’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 20 mars Journée internationale du bonheur dans sa résolution 66/281 du 12 juillet 2012. L’Organisation reconnait ainsi que le bonheur et le bien-être sont non seulement des aspirations universelles mais qu’ils devraient être pris en compte dans les objectifs politiques.

Le Bhoutan, pays promoteur de cette démarche, reconnaît la suprématie du bonheur national sur le revenu national depuis le début des années 1970 et a adopté l’indice du « Bonheur national brut (BNB) », un chiffre plus complet et représentatif du niveau de vie réel que le Produit national brut (PNB).

Pour plus d’informations, merci de contacter :

Asia Baggiani asia.baggiani@france-volontaires.org +212(0) 637653207
Ana Polanco  ana.polanco@undp.org  +212 (0) 537633185

La FAO rassemble toutes les informations sur la couverture végétale de la planète dans une base de données

Une forêt. Photo: FAO/Giulio Napolitano

Une forêt. Photo: FAO/Giulio Napolitano

17 mars 2014 – Une nouvelle base de données publiée lundi par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) rassemble un grand nombre d’informations sur le couvert végétal des quatre coins du monde en une base de données centralisée, actualisant ainsi les informations disponibles sur les caractéristiques physiques de la surface de la terre.

La diversité des mesures et des enregistrements des données réalisés par différents pays et organisations, avait jusqu’à présent constitué l’un des principaux obstacles rencontrés pour dégager une vue d’ensemble de la couverture végétale mondiale, qui sert notamment à connaître l’étendue des superficies cultivées, des terres boisées ou des sols nus.

Mais pour la nouvelle base de données de la FAO, les données provenant de multiples sources et partenaires ont passé un contrôle qualité et ont été harmonisées selon les définitions et normes acceptées à l’échelle internationale, réunissant une mine d’informations au niveau des pays en une base de données exhaustive sur toute la planète.  Lire la suite

Sahara occidental : reprise des rotations aériennes pour le programme de visites familiales

Un vol organisé par le HCR en avril 2012 entre Laayoune au Sahara occidental et Tindouf en Algérie pour permettre aux familles des réfugiés de se réunir Photo: UNHCR

Un vol organisé par le HCR en avril 2012 entre Laayoune au Sahara occidental et Tindouf en Algérie pour permettre aux familles des réfugiés de se réunir Photo: UNHCR

12 mars 2014 – Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a annoncé mercredi la reprise des rotations aériennes dans le cadre de son programme de visites de familles sahraouies séparées de longue date et vivant au Sahara occidental et dans les camps de Tindouf en Algérie.

La première série de rotations aériennes aura lieu le 17 avril après avoir été suspendues en août 2013.

« Je suis content qu’après des négociations intenses une percée a eu lieu permettant aux familles séparées de se voir à nouveau. Il est crucial que ces visites continuent car elles accroissent la confiance et la compréhension », a dit le Haut-Commissaire pour les réfugiés, Antonio Guterres, dans un communiqué de presse.

« J’exhorte toutes les parties concernées à rester impliquées dans ce processus et le HCR se tient prêt à fournir son soutien », a-t-il ajouté.

Près de 20.000 personnes ont pris part au programme de visites familiales depuis le lancement de ce programme en 2004.

Les familles originaires du Sahara occidental sont séparées depuis près de quarante ans en raison de l’absence d’une solution politique qui pourrait leur permettre de retourner à leurs lieux d’origine. Les réfugiés ont commencé à arriver en Algérie en 1975 après que l’Espagne s’est retiré du Sahara occidental et qu’ont débuté des combats pour le contrôle de ce territoire, a précisé le HCR.

Trois ans de conflit en Syrie : Ban appelle à relancer les négociations de paix

Plus d'un million d'enfants syriens sont réfugiés et vivent dans des camps comme ce garçon dans le camp de Kawergosk, à l'ouest d'Erbil, en Iraq. Photo UNICEF/Romenzi

Plus d’un million d’enfants syriens sont réfugiés et vivent dans des camps comme ce garçon dans le camp de Kawergosk, à l’ouest d’Erbil, en Iraq. Photo UNICEF/Romenzi

12 mars 2014 – Alors que le conflit en Syrie entre dans sa quatrième année, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a exhorté mercredi le gouvernement syrien et l’opposition à mettre fin à cette tragédie qui affecte des millions de Syriens.

Rappelant qu’il y a trois ans, le peuple syrien s’est levé en signe de protestation pacifique pour revendiquer ses droits et libertés universels, le Secrétaire général « regrette profondément l’incapacité de la communauté internationale, de la région et des Syriens eux-mêmes à arrêter ce conflit épouvantable », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

Selon lui, la Syrie est aujourd’hui la plus grande crise auquel le monde est confronté et les pays voisins de la Syrie en supportent de plus en plus les conséquences humanitaires, politiques et socio-économiques.

« Le Secrétaire général appelle la région et la communauté internationale et en particulier la Fédération de Russie et les Etats-Unis, en tant qu’Etats ayant initié la Conférence de Genève sur la Syrie, à prendre des mesures claires pour relancer le processus de Genève », a dit le porte-parole.

« Le Secrétaire général exhorte le gouvernement syrien et l’opposition à exercer responsabilité, leadership, vision et flexibilité pour relever ce défi. En travaillant avec le Représentant spécial conjoint Lakhdar Brahimi, les parties prenantes syriennes et les acteurs régionaux et internationaux doivent agir maintenant pour mettre fin à cette tragédie en Syrie », a-t-il ajouté.

Deux sessions de pourparlers de paix entre le gouvernement syrien et l’opposition ont eu lieu à Genève en janvier et février, sous la houlette de Lakhdar Brahimi. La deuxième session s’est terminée mi-février sans qu’une date pour une nouvelle session de pourparlers soit fixée.

Femmes en politique : ONU-Femmes et l’UIP saluent des avancées qui demeurent modestes

Des femmes participant à une campagne avant des élections locales dans l'Etat indien du Bihar. Photo ONU-Femmes/Ashutosh Negi

Des femmes participant à une campagne avant des élections locales dans l’Etat indien du Bihar. Photo ONU-Femmes/Ashutosh Negi

11 mars 2014 – La participation des femmes à la vie politique continue à progresser dans le monde entier, mais des « plafonds de verre » restent néanmoins bien présents pour les femmes aux plus hauts niveaux, selon l’édition 2014 de la Carte des femmes en politique, publiée mardi par ONU- Femmes et l’Union interparlementaire (UIP).

La carte, qui présente les dernières données en date sur les femmes au sein des exécutifs, autrement dit les gouvernements et les parlements, fait apparaître des tendances régionales analogues dans les deux branches du pouvoir, les Amériques, l’Europe et l’Afrique devançant les pays arabes, l’Asie et la région du Pacifique.

« Chaque élection est une occasion importante de faire progresser la participation des femmes parmi les électeurs et les candidats », a déclaré le Directeur exécutif adjoint d’ONU-Femmes, John Hendra, dans un communiqué de presse. « Cette carte montre l’importance d’avoir des données, de pouvoir mesurer et suivre la participation des femmes à la vie politique dans le temps. C’est un outil très utile pour évaluer les progrès et garantir la reddition de comptes. » Lire la suite

La Principauté de Monaco renouvelle son soutien aux programmes de l’UNHCR d’assistance aux réfugiés

Dans le cadre d’une visite d’amitié au Maroc, S.A.S. le Prince Albert II de Monaco a visité ce jeudi 6 mars des projets du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) financés par la coopération monégasque à la Fondation Orient Occident (FOO). A cette occasion, il a également présidé à la signature d’un nouvel accord entre l’UNHCR et le gouvernement monégasque qui porte sur la poursuite de l’appui au développement de la politique d’asile marocaine, à la protection et à l’assistance des réfugiés au Maroc.

Visite_de_SAS_Albert_II_de_Monaco350

Le Prince de Monaco, qui effectue actuellement une visite d’amitié au Maroc, s’est rendu à la FOO pour s’enquérir des projets financés par la coopération monégasque au sein de cet établissement pour le bénéfice des réfugiés et demandeurs d’asile au Maroc. Il s’agit notamment d’un centre d’écoute psychosociale, d’une crèche, d’une classe préscolaire et d’une coopérative de couture. Le Prince a également assisté à une présentation sur les activités dispensées par le centre. Lire la suite

Le Maroc célébre la Journée Internationale de la Femme sous le thème : « L’égalité Hommes-Femmes, gage de progrès »

Le Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération et les Nations Unies au Maroc célèbrent la Journée Internationale de la Femme, sous le slogan « L’égalité Hommes-Femmes, gage de progrès », le 7 mars 2014, au Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération, à Rabat.

L’objectif de cet événement est d’approfondir l’analyse conjointe, entre les partenaires nationaux (institutions et ONG) et les Nations Unies au Maroc, de la promotion de l’égalité des sexes, l’autonomisation des femmes et la protection des filles, dans la perspective de l’agenda de développement post-2015.

Contribuent aux discussions de cette journée, Mme la Ministre Déléguée auprès du Ministre des Affaires Etrangères et de la CoopérationMme la Ministre de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement Social et Mme la Représentante de l’ONU Femmes Maghreb, qui s’exprime au nom de l’Equipe pays des Nations Unies au Maroc.

La Conférence-débat se décline en trois panels, abordant les thèmes de« la lutte contre les violences fondées sur le genre »’l’égalité des chances et l’accès aux ressources », » le leadership et la participation des femmes. »

En effet, le 8 mars est célébré, cette année, dans un contexte mondial marqué par les processus intergouvernementaux dirigés par les Nations Unies pour l’élaboration d’un Agenda de développement de l’après-2015 et la définition d’une liste des Objectifs du Développement Durable (ODD).

Les agences des Nations Unies, les gouvernements ainsi que la société civile ont fait état de la nécessité d’intégrer l’égalité de genre, de façon transversale, dans tous les objectifs de développement à venir. De plus, les Nations Unies ont soutenu la proposition d’inclure un Objectif autonome en faveur de la réalisation de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes au sein de l’Agenda de développement post-2015, qui se base sur une approche intégrée et fondée sur les droits humains.